Mohamed Lamine - Taali 2009



Cherif Hamani, le chant du terroir, nostalgie et chaabi


Le dernier album intitulé Acugher justifie la lumineuse assertion de Claude Lévi-Strauss : " On ne crée jamais qu'à partir de quelque chose qu'il faut connaître à fond et dont on doit d'abord se rendre maître, serait-ce pour pouvoir ensuite s'y opposer et le dépasser "

La thématique de Chérif Hamani relève du cheminement ou du travelling. Au départ, ce fut lhala, puis laqaat, puis tahjmaat; dans cet album il arrive à Thaddart. Plus tard, il abordera peut-être la ville, et pourquoi pas le cosmos. Ceci pour stigmatiser le fait que la chanson de Chérif Hamani sent bon le terroir, la Tazunzut ou l'amour de la terre au premier passage de la pluie. Le cachet populaire ou chaâbi fait le reste.

Le micro brise le silence

CONCERT DE MBS A RIADH EL-FETH APRES le tornade rock durant deux week-ends consécutifs, c'est au tour des rappeurs de MBS d'investir la scène de la salle Abdelhak-Benhamouda de Riadh El-Feth jeudi dernier.

Génération NEXT, le public de MBS a une moyenne d'âge de vingt ans environ. Ses fans, branchés " bath " et " in ", ne vibrent naturellement qu'aux rythmes saccadés du rap.

Le technicien qui, avant le concert, avait mis une cassette de Khaled. l'avait appris à ses dépens devant la formidable levée de boucliers qu'elle provoqua (sifflets, huées, etc).

Les admirateurs de MBS c'est aussi un look : cheveux coupés court, treillis et baskets. Les " papiches ", elles, portent casquettes et mini tee-shirts ou au contraire des chemises jean's délibérément trop larges. Vers 15 h, le groupe entre en scène dans une salle déjà archicomble. Les quatre rappeurs sont en jogging " Algeria " aux couleurs nationales. Un peu en retrait, à gauche, se tient l'organiste, au milieu le " Skratcher " et à droite la chanteuse Hadjira qui a remplacé l'habituelle Mouna. Le spectacle commence par un morceau dénonçant la drogue et l'alcoolisme. Vient ensuite " Il fallait pas commencer ! " une chanson d'amour dans laquelle un homme reproche à son ex-amie d'avoir ouvert la première les hostilités. La première partie du concert a été close par " Ouled El Bahdja " et " El aouama ", chantée avec le raiman Nasser.

Après l'entracte, le public, la plupart du temps debout, a écouté notamment " Africa ", une seconde version de " El Aouama ". " C'est kif kif ", une étonnante version rap de " El Herraz ", un succès chaâbi de Hachemi Guerouabi, ainsi que quelques titres du nouvel album de Microphone brise le silence.

Signalons que le concert a été retransmis en direct par la radio algéroise El Bahdja. Jeudi prochain, les groupes de rap Intic et Hamma Boys seront à l'affiche à la même heure, à la salle Abdelhak-Benhamouda toujours.

Kader B.
L'Authentique lundi 26 octobre 1998


Mazouni - Ana rajel falah




La musique andalouse et les instruments de musique, de Zalzal a Zyriab


Quand on parle de musique, on fait forcément allusion à l'exécution instrumentale ou vocale. Pour notre sujet, nous dirons que depuis l'existence de la vie, chaque ère, chaque période a été suivie d'instruments spécifiques correspondant à leur temps contemporain. Ainsi donc, pour la musique arabe avant l'islam, il existait des instruments bien caractéristiques. Avec l'avènement de l'islam, et au fil du temps, d'autres instruments ont fait leur apparition tout en faisant disparaître certains autres, considérés comme « archaïques » ou démodés. A un moment donné, un musicien a eu l'illustre idée de reconceptionner, pour ne pas dire inventer, le luth. Celui-ci avait une forme totalement différente au départ. A titre d'exemple, le manche n'existait pas et on jouait sur les cordes à vide (sans pression des doigts comme le qanoun aujourd'hui). Le nom de cet inventeur est Zalzal (mort en 791), oncle d'Ishaq El-Mossili, qui a été à l'origine d'une invention qui a constitué un élément musical révolutionnaire à l'époque. En effet, ce nouvel instrument, appelé également oud en arabe, par sa finesse, ses nombreuses notes très expressives et son impact très attractif et très émotif, a commencé d'abord par assurer sa présence dans les conceptions musicales.

Custom Search

Message le plus consulté de la semaine