Bembeya-Jazz National - Regard sur le passe




www.radioafrica.com.au (Discographies)

Abdelhamid Ababsa


Abdelhamid Ababsa (Barika (Batna) 15 décembre 1918 — Alger, 15 mai 1998), est un auteur compositeur et interprète algérien, surtout célèbre pour sa chanson Hyzia.

Orphelin de mère à dix mois, il grandit à Biskra où il fait l'école primaire française et Constantine où, à huit ans, il commence à travailler comme apprenti typographe de la revue Echihab de cheikh Abdelhamid Ben Badis, où son père est journaliste.

Parallèlement, il excelle dans le Tajwid et écoute chanter Oum Kalthoum, Mohamed Abdelwahab et Farid El Atrache. Quand la famille s'installe à Alger, en 1930, il suit les classes d'arabe à l'école Chabiba, qui appartient aux Oulémas. Parmi les camarades de classe de sa médersa, il y a Abderrahmane Aziz. Son maître, le poète Mohamed Laïd Al-Khalifa, lui donne un nachid à mettre en musique : Alaïki mini salain ya arda ajdadi (Salut ô terre de mes ancêtres). En dehors de ses cours, il travaille comme typographe à l'imprimerie arabe (matbaâ al arabya). En 1931, son père lance à Alger la revue Al Mirçad, qui est interdite et vite remplacée par Eṭabat (La Constance).

Fella - Tashekurat فلة الجزائرية ، تشكرات




Ya rayah (Version Hebreu)




Hachemi Guerouabi - Allo! Allo!




Takfarinas - Chouya Chouya (Nouveau Clip Officiel 2012)




Abdelrahmane Djalti - Sghira




Selma - Wech kasdek 3endi




Hachemi Guerouabi - Djouhra




Farid Oujdi


Considéré comme l'une des grandes figures de la musique citadine, genre andalou sanaâ d'Alger, hawzi et ârobi, Farid Oujdi s'est éteint le 28 février dernier à Alger à l'âge de 70 ans. De son vrai nom Nador Lounès, Farid Oujdi est né le 31 avril 1931 à La Casbah d'Alger. Passionné dès sa tendre enfance de mélodies traditionnelles, il s'inscrit en 1946 au conservatoire municipal d'Alger dans une classe dirigée par le professeur Lebrati Sassi de confession israélite.

Il approfondira plus tard ses connaissances sous la houlette du maître Mohamed Fekhardji.

C'est en 1949 qu'il est découvert par le grand public en qualité d'interprète à l'occasion d'une séance de radio-crochet organisée au cinéma El Djamel à Soustara.

Il tente, également, une expérience théâtrale durant cette période en intégrant la troupe de l'Opéra d'Alger sous la direction de Mahieddine Bachtarzi lequel lui confie plusieurs rôles secondaires dans des pièces ayant pour titre Adane El Fedjr, Othmane en Chine, Ould Ellil et Bouqernouna.

Insatiable, Farid Oujdi occupe tous les espaces qui s'offrent à lui, celui de l'association El-Djazaïria avant sa fusion avec El-Mossilia, celui de la radio, avec laquelle il produit son premier concert en direct en 1949, aux côtés de musiciens chevronnés qui lui permettent de mettre en valeur tout son talent, ce sont Mustapha Kasdali, Mohamed Bechaouche, Ali Zerouni entre autres.

Cheb Anouar 1988




Zoulikha,la voix de l'Aures




La chorale des femmes kabyles de Montreal (Canada)




Kamel Messaoudi - Ya Denia




Lian, album de Ines Mezel

Lian (il y en a) est le titre de ce nouvel album qui contient neuf titre dans lesquelles la chanteuse " nous révèle, grâce à la richesse de sa voix chargée d'émotion, les secrets d'une Afrique berbère, urbaine, aux fortes impressions afro-jazz, y incarnant un état d'esprit et un style résolument moderne et ouvert sur le monde, libérée de ses traditions ".

Iness Mezel fait partie de ces jeunes chanteurs et chanteuses qui veulent changer d'âme à la musique et à la chanson kabyle en essayant de l'inscrire dans l'universalité par l'introduction et l'apport d'un nouveau son au lieu de la peaufiner dans la médiocrité. Dans son nouveau répertoire, sur fond de mélodies dont la lumière, le dynamisme et l'énergie accompagnent les subtilités de la langue kabyle, la jeune chanteuse, à la fois nord-africaine (père algérien) et européenne (mère franco-italienne), a agrémenté ses musiques de textes chargés d'émotion, d'attachement à la liberté et d'appel au combat et à la résistance. Elle n'a omis presque aucun sujet. Elle nous parle de la femme de la jeune fille, de la mère, de la langue et de l'identité, des enfants. Bref de l'amour et de la liberté. Le titre de l'album Lian est un hommage à tous ceux qui "par amour ouvrent leur coeur et reçoivent tellement, tant ils ont su donner ". La femme, en général, occupe un large espace dans ce répertoire. Pas moins de trois chansons lui sont consacrées.

Abdelkader Chaou - Koul Otla Fiha Kheir




Custom Search

Message le plus consulté de la semaine