Dahmane El Harrachi - Ya Rayah (ancienne video 8mm)




Nawal Zoghbi (Concert Timgad 2011)




Where the Streets Have No Name


Where the Streets Have No Name est la chanson d'ouverture du 5e album du groupe de rock U2, The Joshua Tree, paru en 1987.



Je veux courir
Je veux me cacher
Casser tous les murs
Qui m'enferment
Je veux atteindre l'extérieur
Et toucher les flammes-
La où les rues n'ont pas de nom.

lyricstranslate.com
fr.wikipedia.org - Where the Streets Have No Name

Double Canon 2010 - Mabrouk ya masser

01 - MABROUK YA MASSER
02 - DJAZAYRI
03 - YA MOULENA
04 - ALGERIA VS EGYPTE
05 - AKBAR TAHI YA
06 - YA KHSSARA
07 - HOUKOUMA
08 - AMENTOU
09 - ACCELEREZ
10 - WECH RABHINE
11 - GAADA FIL BLED (REMIX)
12 - BLED MIKEY (REMIX)
13 - HIDJOU (LIVE REMIX)
14 - TROP TARD (REMIX)
15 - MAGIQUE (REMIX)
16 - ANI DJEY (REMIX)
17 - KOULECH MECHI
18 - NOUASSIK (REMIX)

Zohra (musique et danse traditionelles kabyle)


Kamel Messaoudi - Aalache Yal Mesrara (Album)


01 - Aalache Yal Mesrara
02 - Aalache mafikch ennia
03 - Ajini
04 - Al ouadaa
05 - Ana lmemhoune
06 - Ana wanti ya almasrara
07 - Arfek hnina
08 - Assebri ya lebnia
09 - Binatna
10 - Chaba ou akla
11 - Chehilet laayani
12 - Echamaa

El Hachemi Guerouabi - hin tesfar el aachia




Ahmed Wahbi, les cascades s'en souviennent


DIX ANNÉES APRÉS SA DISPARITION
Ahmed Wahby, les cascades s'en souviennent

Dix ans après sa mort, la voix du rossignol se confond avec le bruit des cascades d'Aïn-Fezza.
L'ourit, l'ourit ! Les nostalgiques d'une certaine génération n'oublieront jamais cette chanson d'Ahmed Wahby. L'artiste était oranais, mais le moindre recoin du pays lui inspirait i'amour de cette patrie. Même nos voisins de l'est marocain se souviennent de l'homme qui avait chanté Bled Sidi Yahia.

A Oujda, dans les cafés des quartiers populaires, Ahmed Wahby avait plus de succès que Mohamed Abdelwahab. Mais s'il y a un lieu, un endroit qui a marqué le défunt, ce sont bel et bien les cascades de Tlemcen, l'Ourit si vous préférez. Il est vrai que ces lieux féeriques ne laissaient personne indifférent jadis. Tout étranger ne pouvait s'empêcher de faire la rituelle halte aux cascades. L'endroit, véritable don de la nature est aussi le lieu le plus prisé des Tlemcéniens en quête de repos et de détente. De loin, on pouvait voir, sur les monts qui surplombent Aïn-Fezza les colonnes d'eau qui alimentaient les lacs de Zerga, T'bel El-Ferroudj au fond de la magnifique canyon. Aujourd'hui, les lieux sont déserts, silencieux. Les bistrots et les restaurants de famille sont fermés. La désolation en ces lieux a atteint son comble. Les gazouillantes chutes d'eau qu'on entendait de loin se sont tues. La sécheresse a fini par avoir le dessus sur cette magnifique nature. Mais la nature n'est pas la seule coupable de l'état actuel des lieux. Dans les années 1970, les cascades attiraient beaucoup de monde, le commerce y était florissant et on y célébrait parfois même des mariages et des événements heureux.

Dahmane El Harrachi (Album)

01 - Bahdja Bidha
02 - Li Fat Mat
03 - Ya Rayeh
04 - Elli Hab Slahou
05 - Hassebni Oukhoud Krak
06 - Elli Yazraa Errih
07 - Aaderouni Ya Lehbab
08 - Aalach Akli Methoual
09 - AarefteK Zaouali Fhel
10 - Assanet Lua Fhem

Skull Dziri Ft Flenn Big-M (Freestyle 2011)


YounG_GanG ! W'allah Ma Nvoté...لن أنتخب... والله ما نفوطي !


Fateh Volcano


Nadia Baroud (Album 2010)


depositfiles.com


dzmusik.blogspot.com - Nadia Baroud

Cheikh Dahmane Benachour - Un virtuose de la musique andalouse


CHEIKH DAHMANE BENACHOUR
Un virtuose de la musique andalouse
LE HAWZI et l'aroubi ont trouvé dans le maître blidéen l'interprète le plus accompli.

Le milieu artistique et les férus de la musique andalouse ont célébré le 26e anniversaire de la mort du rossignol de la musique classique algérienne, le cheikh Dahmane Benachour décédé le 16 septembre 1976, et considéré comme l'un des maîtres et défenseur du patrimoine traditionnel artistique de Blida. Sa contribution à la sauvegarde de la musique traditionnelle a été précieuse, sa vie durant il s'est consacré à la préservation de ce patrimoine qu'il voulait résolument « authentique » pour la génération future.

Issue d'une famille modeste, cheikh Dahmane Benachour est né le 11 mars 1912 à Blida. Il apprit d'abord le Coran et s'imprégna ensuite des principes de la langue arabe. Sa vocation artistique s'est développée dès sa jeunesse, grâce à sa mémoire prodigieuse et à son oreille musicale. C'est dans le salon de coiffure de son père, que le jeune Dahmane Benachour côtoyait les grands maîtres de son époque qui ont exercé une grande influence sur son épanouissement artistique.

Consta-Philo - Goin Hard


L'artiste se cache pour mourir


CHEIKH EL HASNAOUI EST DÉCÉDÉ À L'ÎLE DE LA RÉUNION
L'artiste se cache pour mourir

Il avait quatre-vingt-douze ans. Depuis 1932, il vivait en exil.

Cheikh El-Hasnaoui s'est éteint, samedi dernier, à l'âge de 92 ans à l'île de la Réunion (territoire français de l'océan Indien).

Il nous quitte ainsi sur la pointe des pieds, sans faire de bruit. L'homme, discret, a toujours esquivé les feux de la rampe, préférant se manifester par le doux bruit de son répertoire. Souvent trahi par la beauté de ses mélodies, ce maître incontesté de la chanson chaâbie a laissé parler de lui sa remarquable oeuvre artistique, ancrée dans les moeurs tels des textes de religion respectée.
Custom Search

Message le plus consulté de la semaine