Djamel Sabri



Né en 1958, dit « Djo », chanteur, marié, père de deux enfants : Koceila et Roba. Incontestablement Djamel Sabri, Djo pour les intimes, est le chanteur chaoui qui fait le plus parler de lui. Il est vrai que par la parole mais également par les gestes, c’est une vraie « bête de scène », un monstre du rock à la sauce chaouie, il ne laisse personne indifférent.


On dit que « Djo » avait chanté chaoui, quand c’était interdit même d’y réfléchir… Le nom de son groupe « Les Berbères » lui a valu des convocations et des gardes à vue, on s’en souvient encore à Sidi Rghiss. Mais ni les menaces, ni le mépris, encore moins les insultes des uns et la marginalisation dont il fut l’objet, qui lui coûta son poste de travail en tant qu’enseignant, n’ont pu faire reculer ou dissuader un tant soit peu l’abnégation, la détermination et l’engagement de Djamel.

Un homme d’honneur, de parole également, comme celles qu’il tisse pour faire ses chansons qui se gravent dans les mémoires : Yemma el-Kahina, Bachtola, Hamger… Rock-blues, jazz… C’est presque ça dit-il mais c’est du chaoui.Un héros sans l’être ni le vouloir, ou plutôt un anti-héros, mais brave mec, comme il le dit lui-même.

fr-fr.facebook.com - Djamel Sabri
Custom Search

Message le plus consulté de la semaine