Abdallah Mannai


Né en 1941 à « Wadi Souf », en Algérie, Abdallah Mannai grandit en pleine deuxième guerre mondiale dans la pauvreté et la misère.

Sa famille décide de quitter l’Algérie pour la Tunisie où il apprend à réciter le Coran. Vu que les cultures tunisiennes et algériennes sont proches, Abdallah Mannai adhère au mouvement des scouts algériens en Tunisie, ce qui renforce son sens de la nation. Il apprend les chansons patriotiques et révolutionnaires qu’il répète lors de manifestations nationales et de fêtes locales.

En 1959, Abdallah Mannai part en France où il chante pour la population maghrébine installée là-bas.

C’est en 1970 qu’il rentre à son pays natal pour devenir forgeron sans pour autant oublier sa passion pour la chanson puisqu’il intègre un orchestre qui anime les fêtes de la région. Après avoir chanté plusieurs genres musicaux, surtout du patrimoine tunisien, libyen et algérien, Abdallah Mannai apparaît pour la première fois à la télévision en 1976. Dès lors, il se produit dans divers festivals et manifestations afin de diffuser une musique ancestrale qui lui vaut un respect éternel de la part des Algériens. Parmi ses chansons les plus connues, « Lazem enzourek », « Min Gallek », « Nebki », « Yamma ya Ghaliya »...



fr-fr.facebook.com - Artiste Mennai Abdallah
fr-fr.facebook.com - Liens sur « Artiste Mennai Abdallah »
fr.wikipedia.org - Soufis (groupe ethnique d'Algérie)
Custom Search

Message le plus consulté de la semaine